Sélectionner une page

Dans le domaine des marchés publics, il est plus qu’important de savoir définir, d’évaluer, de décrire notre besoin, à savoir comment se construisent les marchés pour les adapter à notre besoin. Néanmoins, il y a une certaine relation entre définition du besoin et l’analyse d’offre. Également, qui dit bonne définition du besoin dit achat réussi.

Comment définir un besoin ?

On sait que la définition du besoin est la clé de voûte des marchés publics. Pour définir un besoin, il faut en premier lieu, déterminer les caractéristiques attendues des prestations. Deuxièmement, procéder à une estimation fiable du montant du marché. Troisièmement, déterminer la forme du marché et le choix de la procédure à mettre en œuvre en fonction du montant et des caractéristiques des prestations à réaliser. Quatrièmement, optimiser les deniers publics en bien choisissant le prestataire. Cinquièmement, limiter les difficultés d’exécution du marché. Enfin, permettre la réussite de l’achat.
En effet, une bonne évaluation des besoins et ensuite une définition très précise de ses besoins dans les documents dédiés aux marchés publics ne sont pas seulement une exigence juridique mais aussi une condition impérative afin que l’achat soit effectué dans les meilleurs conditions.

Il faut savoir que quelques soit le besoin, les principes sont similaires. Pour être efficace, l’expression des besoins impose une analyse des besoins fonctionnels des services, une connaissance très approfondie des marchés fournisseurs (on parle de sourcing fournisseur ou sourçage).
A noter qu’il appartient aux pouvoirs adjudicateurs de choisir dans le cadre de sa politique d’achat à quel niveau ces besoins doivent être appréciés. Ainsi, un établissement public par exemple peut décider que leurs besoins seront définis au niveau des directions ou des services.