Sélectionner une page

Lorsqu’on parle de marchés publics, on parle d’acheteur public (aussi appelé donneur d’ordre), de contrat (incluant les travaux, la fourniture et les services), et enfin d’entreprise. Conclut à titre onéreux, un marché public est un contrat administratif qui se traite avec seulement une ou plusieurs personnes privées ou publiques par une personne morale de droit public, appelé pouvoir adjudicateur.
Les marchés publics s’adressent à toutes les entreprises, TPE-PME, tous effectifs, toutes localisations et toutes activités.

Qu’est-ce qu’un appel d’offres ?

Il s’agit de toutes les mises en concurrence entre des entreprises d’un même secteur d’activité. Si un acheteur public a un besoin, il doit faire connaître ce besoin via un AAPC ou Avis d’Appel Public à la Concurrence. En retour, dans le cas où si des entreprises sont intéressées, elles effectuent des offres à cet acheteur.

Zoom sur les étapes essentielles d’un Appel d’offres

Première étape :
L’entreprise trouve un avis d’un marché susceptible de l’intéresser
Deuxième étape :
L’entreprise demande et analyse le dossier de consultation à son acheteur public
Troisième étape :
Il construit sa candidature et élabore son offre, la transmet par voie de poste ou dématérialisée
Quatrième étape :
Après réception, l’acheteur public analyse les offres en vérifiant la capacité des candidats à exécuter le marché

En règle générale, on observe un Appel d’offres ouverts ou AOO et un Appel d’offres restreint ou AOR. Leur seul point en commun c’est qu’ils ont une procédure formalisée. Toutefois, un appel d’offres ouverts doit avoir un dossier complet avec 1 tour mais pré-sélection, tandis qu’un appel d’offres restreint doit avoir uniquement le dossier de candidature mais avec 2 tours de pré-sélection.
On ne parle pas de marchés publics sans parler d’un Appel d’offres. Dans le milieu, un appel d’offres fait partie du noyau qui fait exister un marché public.